cbd sommeil

CBD et sommeil profond

De nombreuses personnes souffrent désormais de problèmes de sommeil avec des sursauts nocturnes et des heures agitées, ce qui réduit la capacité de concentration et augmente la tendance à la dépression et à la somnolence diurne.

Un sommeil réparateur et profond est essentiel pour l’organisme humain. Le corps se repose pendant la nuit et peut collecter l’énergie nécessaire à la vie quotidienne souvent mouvementée afin de répondre aux exigences quotidiennes. De plus en plus d’études indiquent que trop peu de sommeil peut avoir des effets négatifs sur la santé.

Si le corps manque de repos nocturne, les symptômes suivants peuvent apparaître à court terme :

  • épuisement
  • fatigue
  • Mauvaise concentration
  • Inefficacité
  • Mauvaise vue
  • un mal de tête
  • Tension accrue
  • Trouble de l’humeur
  • Tendance accrue à faire des erreurs

Ces symptômes peuvent déjà avoir des conséquences vénéneuses et affecter la vie professionnelle et privée au quotidien. Le corps et le bien-être souffrent de la situation et la participation active à la vie quotidienne est un défi pour les personnes concernées. La qualité de vie s’en trouve gravement altérée.

À long terme, cela peut avoir un impact important sur la santé et se manifester par des maladies, entre autres.

Des études récentes suggèrent que la durée de votre sommeil affecte le poids corporel. Un manque de sommeil augmente le risque d’obésité et, par conséquent, l’obésité ou le diabète de type 2.

Le trio de puissance : nutrition, exercice et sommeil

L’obésité résulte d’un déséquilibre entre l’apport énergétique et la consommation énergétique. Vous pouvez contrer cela avec une alimentation équilibrée et une activité physique suffisante. Un bon sommeil fait également partie d’un mode de vie sain, qui vous donne l’énergie dont vous avez besoin pour bouger. En cas de fatigue, les mouvements spontanés sont réduits et la température corporelle abaissée, ce qui entraîne un taux métabolique basal réduit.

Les études montrent également que la durée du sommeil chez l’homme a une influence sur la concentration des hormones qui régulent l’appétit : peu de sommeil diminue la concentration en leptine et augmente la concentration en ghréline. Cela augmente l’appétit, soupçonnent les chercheurs. Cependant, d’autres études prospectives sont encore nécessaires.

La Société allemande de nutrition souligne cependant que, comme l’alimentation et l’exercice, le sommeil est un pilier important d’un mode de vie sain. Un sommeil suffisant et réparateur peut normaliser les concentrations de leptine et de ghréline. En conséquence, les gens sont moins fatigués et affamés et plus motivés à bouger. Une plus grande attention devrait donc également être accordée au sujet du sommeil en ce qui concerne la gestion du poids.

Le journal médical allemand voit de plus en plus de maladies liées au manque de sommeil. Entre autres, il peut même aggraver la douleur ou augmenter le risque de maladies cardiovasculaires.

La régénération et le sommeil sont à l’homme tout entier ce que la liquidation est à l’horloge (Arthur Schopenhauer).

Le paragraphe suivant décrit ce qui se passe exactement dans le corps pendant le sommeil et par quelles phases il passe.

Un sommeil réparateur pour une meilleure qualité de vie

Les phases de sommeil longues et profondes sans interruption sont appelées sommeil non REM (REM – Rapid Eye Movement), dans lesquelles le système musculo-squelettique et le cerveau sont en mode sommeil. Ceux-ci chargent nos batteries énergétiques, régénèrent les structures corporelles, maintiennent le système immunitaire fort ou nous maintiennent simplement en bonne santé. Les va-et-vient nocturnes ou les pensées de longue haleine font non seulement s’estomper notre bonne humeur, mais aussi nos esprits s’envolent.

L’activité du cerveau est la plus prononcée pendant la phase REM et c’est pendant cette période que se font le plus de rêves. Les différentes phases de sommeil sont parcourues plusieurs fois au cours de la nuit selon des cycles de durée différente.

Mais des processus physiologiques périphériques ont également lieu pendant le sommeil. Des modifications de la fréquence cardiaque, de la chaleur corporelle et des phases de tension musculaire et de relaxation peuvent être observées. (Clinique aiguë de psychosomatique, psychiatrie et psychothérapie, 2014).

Un sommeil réparateur a un effet positif sur les domaines suivants, entre autres :

  1. Récupération physique et mentale
  2. Traitement des expériences
  3. Gérer le stress
  4. Consolidation de ce qui a été appris dans la mémoire à long terme
  5. Soutien des fonctions hormonales
  6. Renforcement du système immunitaire

Mythes du sommeil

Mais tout ce qui est rapporté au sujet du sommeil n’est pas nécessairement vrai. Surtout, il est important de se mettre moins de pression pour pouvoir s’endormir sereinement.

Mythe numéro 1 : Si vous dormez bien, vous ne vous réveillez pas la nuit.

Il est normal de se réveiller la nuit de temps en temps – cela fait partie d’une bonne nuit de sommeil. Si cela arrive de temps en temps, cela ne devrait pas vous rebuter.

Un petit conseil : ne vous laissez pas stresser une fois que vous vous réveillez la nuit. Il est souvent préférable de garder les yeux sur l’horloge et d’essayer de se rendormir sans être confus ou ennuyé.

Mythe numéro 2 : Dormir avant minuit est le meilleur.

La proportion de sommeil profond est la plus élevée dans le premier tiers du sommeil, quel que soit le moment où vous vous endormez.

Mythe numéro 1 : Tout le monde a besoin de 8 heures de sommeil .

Ici aussi, aucune déclaration générale ne peut être faite. Cela dépend fortement de l’état et du niveau d’activité de l’individu. On peut observer que les personnes sans problèmes de sommeil dorment entre 6 et 12 heures.

Mythes et problèmes de sommeil

L’hormone du sommeil mélatonine

L’hormone mélatonine joue également un rôle important ici. Le fait que les gens se fatiguent à la tombée de la nuit est principalement dû à l’hormone mélatonine, qui influence le rythme jour-nuit dans l’organisme humain.

Lorsqu’il fait noir, la mélatonine devient active dans le cerveau et est donc associée à l’endormissement. A la lumière du jour, la libération de mélatonine est supprimée, ce qui empêche de s’endormir. Le terme « horloge interne » en est dérivé. Si vous avez du mal à dormir, la

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.